Transformer un vélo en électrique avec un kit

Dans cet article, nous allons voir :

  • ✔️ De quoi est composé un kit de vélo électrique
  • ✔️ Comment choisir son kit de vélo électrique
  • ✔️ Comment choisir la batterie pour son vélo électrique
  • ✔️ Comment faire l’installation du kit sur son vélo
  • ✔️ Les accessoires utiles à prévoir en plus (Auxquels on ne pense pas forcement)
  • ✔️ La législation sur les vélos électriques
  • ✔️ Notre retour après presque un d’utilisation
  • ✔️ Une vidéo de démonstration de notre vélo électrique

Depuis longtemps nous avions envie d’avoir un vélo électrique pour les petits déplacements. Principalement pour des raisons écologique et économique. Il y un an nous avons passé le cap et transformé un vieux vélo acheté moins de 15€ sur le boncoin en vélo électrique. Nous avons acheté un kit de vélo électrique, une batterie et après quelques heures d’installation nous avions un nouveau moyen de transport écolo, rapide et avec une grande autonomie !

Notre vélo transformé en électrique

De quoi est composé un kit de vélo électrique ?

Dans un kit de vélo électrique, on trouve plusieurs éléments.

Composition et élément d'un kit électrique

Le plus important, c’est la roue électrique. Il s’agit d’une roue de vélo avec un moteur. Cette roue viendra remplacer la roue de votre vélo, il faut donc la choisir dans les mêmes dimensions que celle d’origine. La roue motorisée peut être la roue avant ou la roue arrière. Le plus souvent c’est la roue arrière.

Ensuite il y a un « contrôleur » ou « régulateur ». Il s’agit d’un petit boitier qui va envoyer plus ou moins de puissance à la roue en fonction des autres capteurs. C’est un peu le « cerveau du vélo »

Contrôleur pour kit de vélo électrique

Pour le pilotage, sur les kits de vélo électrique, il y a la plupart du temps deux options :

  • L’assistance électrique : Dans ce mode, un capteur détecte lorsque le pédalier du vélo est en rotation et va envoyer l’information au régulateur qui enverra plus ou moins de puissance dans la roue électrique pour vous aider à avancer. C’est une assistance, car si vous arrêtez de pédaler le régulateur n’envoie de plus de courant et donc le vélo n’avancera pas si vous ne pédalez pas.
Capteur pédalier pour assistance électrique
  • Scooter électrique : Dans ce mode-là, vous utilisez une petite poignée des gaz (comme sur un scooter) ou un système équivalent. Le capteur est relié au boitier de contrôle qui va envoyer plus ou moins de puissance en fonction de votre utilisation de la poignée. Ici il n’est pas nécessaire de pédaler en même temps.
Poignée d’accélérateur pour vélo électrique

Bien souvent les kits incluent les deux types de capteurs, ce qui est intéressant car suivant la situation c’est l’un ou l’autre des modes qui peut être le plus adapté.

Un élément qui peut être très différent d’un kit de vélo électrique à l’autre, c’est l’écran de contrôle LCD. Les informations les plus courantes sont : Vitesse instantanée, niveau de charge de la batterie, nombre de kilomètres parcourus. Suivant les modèles l’affichage est différent, les informations peuvent être plus nombreuses (comme la puissance instantanée envoyée à la roue) ou encore afficher certains défauts : Surchauffe de la roue, tension anormale, etc.

Comparaison écran LCD de vélo électrique

Avec certains modèles (et si vous arriver à trouver la notice complet, ce qui n’est pas forcement facile) vous pourrez également faire des réglages intéressants comme modifier la puissance maximum à envoyer à la roue, régler la progressivité des accélérations, etc. À noter que ce petit écran LCD de contrôle est parfois directement intégré avec la poignée des gaz.

écran du vélo : vitesse, kilomètres parcourus, charge batterie
Notre écran est très basique, mais il y a l’essentiel. On voit la bouton d’accélération juste en dessous.

Et enfin, le dernier élément, ce sont les poignées de freinages. Ce sont des freins classiques qui seront reliés à votre système de freinage via un câble en acier, mais avec en plus un capteur électrique. Ce capteur détecte lorsque vous actionnez les freins et va envoyer l’information au régulateur qui coupera immédiatement l’envoi de courant dans la roue, même si vous êtes en train d’accélérer avec la poignée ou de pédaler. C’est une sécurité qui permet de s’assurer que la roue n’avance pas alors que vous voulez vous arrêter.

Frein de vélo électrique

Comment bien choisir un kit de vélo électrique ?

Le premier élément déterminant, c’est le format de la roue. Il devra être identique ou en tout cas compatible avec votre vélo (diamètre, largeur).

Ensuite il faudra choisir la puissance souvent de 250W à 2 000W. Avec 250watts vous aurez surtout une assistance électrique et il ne faudra trop pas espérer rouler en mode « scooter électrique ». À partir de 1000W le vélo pourra être utilisé sans soucis sans devoir pédaler en même temps.

Nous avons choisi un kit 1000W avec une roue arrière 26 » Ce kit précisément n’est plus disponible à la vente, mais voici un kit de vélo électrique équivalent. Nous avions réussi à avoir une promo et le trouver à 180€

Comment choisir la batterie

Les batteries ne sont quasiment jamais incluses dans les kits de vélo électrique. Il faudra donc en choisir une compatible.

Batterie spéciale vélo électrique 10Ah

Il faut que la tension corresponde à la roue choisie. C’est souvent 36, 48 ou 52V mais cela peut être différent suivant le kit. L’information sera de toute façon marquée sur votre kit.

Ensuite il faut prendre une batterie capable de délivrer une puissance instantanée équivalente ou supérieure à la puissance de votre roule. Pour un kit de roue électrique 1000W, la batterie devra être capable d’envoyer au moins 1000W.

Là dessus on vous recommande de bien faire attention, nous on s’est planté (ou alors le vendeur n’a pas expédié le bon produit vu qu’on ne s’en est pas rendu compte tout de suite) on a pris une batterie de 500W pour un vélo de 1000W, ce qui est vraiment juste.

Nous avons eu un problème une fois, lors d’un long trajet où le moteur était bien sollicité. Le fusible de la batterie a trop chauffé et à grillé. C’était juste un fusible à changer, rien de grave, et on peut utiliser la puissance maximum pendant un petit moment avant que ça ne chauffe trop, mais tant qu’à faire, autant avoir une batterie adaptée.

Clé démarrage vélo électrique
Batterie 10Ah de 480Watts, un peu juste pour un kit électrique de 1000W

Dernier point très important pour le choix de la batterie, c’est sa capacité. Souvent exprimé en Wh (Watts x Heure) ou Ah (Ampères x Heure), cela va tout simplement déterminer votre autonomie.

Pour notre vélo, nous avons pris une batterie avec une capacité de 10Ah. Cela nous permet de faire environ 30/40Km en mode assistance électrique et environ 15-20Km en mode électrique seulement. Bien sûr cela dépend beaucoup du relief, des accélérations plus ou moins brusques, de la vitesse…

Là encore le modèle exact n’est plus disponible à la vente, mais voici une batterie pour vélo électrique équivalente. Nous l’avions payé 200€

Les batteries spéciales vélo électrique sont la plupart du temps vendu avec le chargeur qui va avec et il s’agit de prise rapide 3 broches rapides pour le branchement. Sur notre batterie de 10Ah il faut compter 3 à 5h de charge lorsque la batterie est vide.

Branchement et installation vélo électrique

Il faudra aussi souvent une clé pour allumer et éteindre la batterie, ce qui permet d’avoir une certaine sécurité pour éviter de se le faire voler (ou que les enfants ne jouent avec) et beaucoup de modèles disposent de LED témoin qui indique le niveau de charge de la batterie (100%, 50%, 25%)

Ces batteries disposent aussi souvent d’un support qui se fixe sur le vélo de façon définitive et qui permet d’enlever et de mettre la batterie facilement. C’est pratique si on veut charger la batterie en intérieur par exemple sans devoir faire rentrer le vélo si on n’a pas de garage par exemple.

Transformé un vélo en vélo électrique, c’est compliqué ?

Maintenant qu’on a tous les éléments, il faut passer au montage. Ça nous inquiétait un peu, car les documentations sont souvent dans un anglais mal traduit, il y a quand même pas mal d’éléments et c’est pas forcement évident de trouver les bonnes infos et les compatibilités. Mais quand on achète un kit complet, tout est dedans (sauf la batterie) donc il y a peu de questions à se poser.

Pour l’installation il suffit de suivre les couleurs des fils et la plupart des connexions sont réalisées avec des fiches de connexion rapide. En étant un peu attentif, on ne se trompe pas et même pas besoin de sortir le fer à souder.

Sacoche rangement du contrôleur kit
Souvent une petite sacoche pour ranger le contrôleur et les branchements est fournie avec le kit

La difficulté peut être d’adapter certaines parties du vélo pour que tout fonctionne bien. Par exemple nous la poignée des gaz avait un diamètre trop fin pour le guidon du vélo. On a donc dû bricoler un peu le guidon pour que ça passe. Dans notre cas il s’agit d’un vieux vélo d’occasion (qui à sûrement plus de 30ans), la taille du guidon est peut-être maintenant plus standard. Quoi qu’il en soit il faut s’attendre à devoir faire éventuellement quelques petites adaptations pour que tout rentre bien correctement et soit fixé en sécurité, mais rien de très compliqué si on bricole un peu.

fixation de la batterie du vélo
Comme on peut le voir, nous avons utilisé des colliers de serrage pour fixer simplement et rapidement notre batterie

Dans notre cas il nous à fallu une après-midi (Environ 4h)pour tout installer et commencer à rouler avec le vélo.

Les petits accessoires à prévoir en plus (ou pas)

Après avoir transformé notre vélo en vélo électrique, nous avons ajouté quelques accessoires en plus :

  • Une béquille : Car le vélo est un peu plus lourd et qu’on avait pas forcément envie de le « poser par terre » en risquant d’abimer la roue et/ou le contrôleur.
  • Un petit rétroviseur : Pour voir rapidement si une voiture nous suit et si il faut se ranger
  • Un casque trop classe ! : Pour la sécurité (et un peu pour le style)
  • Un frein à disque : Pour remplacer le frein arrière à patin qui commençait à être usé et pour avoir une force de freinage un peu plus élevé, là aussi par sécurité.
  • Des grandes sacoches : Parce qu’il fallait bien mettre les courses quelque part !
Sacoche et casque de vélo
Nos grosses sacoches et le super casque !

La législation et les vélos électriques

Il faut savoir qu’en France, à ce jour, un vélo électrique ne doit pas avoir une puissance électrique supérieure à 250W et ne doit pouvoir être utilisé qu’en mode assistance électrique. Il ne doit pas pouvoir avancer si vous ne pédalez pas.

Si il est plus puissance et/ou qu’il peut avancé grâce à une poignée d’accélération, cela devient aux yeux de la loi un « scooter électrique » et il est soumis à certaines obligations comme une assurance obligatoire.

Policier en vélo

La loi est susceptible d’évoluer, mais pensez à bien vous renseigner et à prendre vos décisions en connaissance de cause.

Tarif et avis sur notre vélo électrique après un an d’utilisation

Notre vélo électrique nous a coûté :

  • 15€ de vélo sur le bon coin
  • 180€ pour le kit électrique avec la roue, poignée d’accélération, freins, capteurs pédalier, contrôleur.
  • 200€ pour la batterie 1000W 10Ah et son chargeur

Soit un prix total de 400€, auxquels on a ajouté environ 100€ d’accessoires mais qui dépendrons de votre vélo (si il est plus récent et qu’il a déjà des freins à disque et une béquille par exemple).

Cela fait quand même un certain investissement, mais (quand on n’est pas confiné) on s’en sert au moins une fois par semaine pour 5 à 10Km. Bon l’hiver on l’utilise quand même un peu moins, mais en gros on est autour de 400 à 500Km / an avec notre vélo électrique.

Vitesse vélo électrique

On peut rouler en mode 100% électrique, même dans des grosses montées. Sur du plat on peut facilement atteindre 50Km/h, c’est comparable à un scooter en termes d’utilisation.

Si on fait le calcul, en comparaison avec des frais kilométriques sur une voiture on est autour de 200€ d’économiser. Cela veut dire que, dans notre cas, l’investissement est rentabilisé au bout de 2 ans environ.

La batterie ne va pas durer éternellement et il faudra la changer un jour. Si elle dure 5ans, l’opération sera très intéressante pour notre porte-monnaie et pour la planète !

De notre point de vue, cela permet aussi de prendre de bonnes habitudes en utilisant le vélo plutôt que la voiture. On évite toutes les petites excuses comme « Oh nan je suis fatigué », « ça va me perdre du temps », … et petit à petit cela nous pousse à utiliser de moins en moins l’assistance électrique.

Vélo électrique
Le vélo, ça rend heureux !

Et qui sait, peut être qu’un jour on remettra même notre roue sans moteur et que seules nos jambes seront utilisées, ce qui sera encore plus économique et écologique (Mais chaque chose en sont temps…)

Vidéo de notre vélo électrique

Nous avons fait une vidéo de présentation de notre vélo électrique et filmé son utilisation pour vous donner une meilleure idée en utilisation réelle.

Vidéo utilisation vélo électrique

Envie de suivre au quotidien la construction de notre maison ?



Rejoins-nous sur Instagram

← Previous post

Next post →

15 Comments

  1. Thomas

    Je ne suis pas sur que l’indication « Power: 480WH » de votre batterie soit une vraie indication de puissance. Déjà parce que c’est des Wh, donc une unité d’énergie et pas une unité de puissance (W), et que ca correspond exactement à la capacité de votre batterie : 10 Ah * 48V = 480 Wh. Pour moi c’est juste la capacité, dans 2 formats différents (Ah et Wh).

    Il est donc tout a fait possible que ce soit effectivement une batterie qui peut délivrer jusqu’à 1000W (ou vendu comme tel alors qu’en vrai c’est un peu moins si vous avez eu des soucis).

  2. Bonjour Les pingouins,
    Vous indiquez dans la description que votre vélo est considéré comme un scooter doit être assuré.
    Mais vous n’avez pas inclu ke coût de l’assurance dans le calcul des frais, pourquoi ? Vous avez décidé de ne pas l’assurer ?

    Merci d’avance pour votre réponse !

    • Les Pingouins

      Le prix de l’assurance varie d’un assureur à l’autre et en fonction des contrats que tu as déjà etc.
      Difficile de donner un prix :/

    • Bonjour JCB,

      Impossible d’assurer un vélo électrifié non homologué (c-a-d hors des limites du VAE), je pense.

      Par contre homologué, type pédelec, j’ai eu de la MAIF il y a 2 ans (coef: 0.6) :
      – tiers: 89 euros / an
      – tous risques : 135 euros / an

      Bien à vous.

  3. Jeremie Litzler

    Bonjour,

    Cela fait 2 ans que j’utilise un moteur Bafang BBS01-B (14352km jusqu’à aujourd’hui) et je dois dire qu’il y a des plus et des moins.

    Toutefois, ça reste très utile pour éviter de prendre le TER ou la voiture.

    Bonne balade !

  4. Jérôme

    Bonjour.

    L’idée est séduisante mais qu’en est il de l’homologation, de l’immatriculation et de l’assurance de ce type de véhicule « fait maison » ?

    Sans tout cela bonne chance au tribunal quand vous serez face à la famille d’une mamie renversée en allant au marché.

    • Bonjour,

      J’ai échangé longuement avec Cycloboost à ce sujet et voici la conclusion : les vendeurs des kits VAE vous diront :
      – qu’au delà de 250W et
      – qu’au delà de 25km/h d’assisance et
      – et qu’avec la petite « manette des gaz », ce n’est pas légal.

      Mais ils permettront que vous achetiez leurs kits. C’est la responsabilité de l’acheteur d’utiliser (ou pas) le kit sur un chemin privé, même s’il n’entre pas dans la définition légale du VAE.

      Pour homologuer un pédelec ou « speedbike », il faut dépenser beaucoup trop pour le rentabiliser.

      D’où mon choix perso de rester légal avec un kit VAE 250W, assisté à 25km/h (+/- 10% pour tous les constructeurs 😉 ) et sans manette de gaz. En effet, mon usage est journalier sur les retours de France et je ne souhaite pas « tester » les limites.

      Pour aller plus vite que 25km/h légalement, il faut acheter un pédelec…

      • JCB (ocargo)

        « et qu’avec la petite « manette des gaz », ce n’est pas légal »,

        Sauf si on enlève la selle et les pédales.
        Du coup, ce n’est plus un vélo mais une trottinette et là c’est ok.
        😀

        La loi est bizarre quand même…

      • AnDroKtoNe

        Complètement d’accord en dehors des limites 250W et 25Km/h on est « hors la loi » si on circule sur « route ouverte ».

        Même si vous limitez électroniquement votre kit à 25Km/h, si ce dernier a une puissance supérieure à 250W vous êtes hors la loi.

        C’est ainsi en €urope.

  5. valentin

    Bonjour les pingouins,

    Petite question concernant le frein à disque. Comment avez vous installé l’étrier ? Je suppose que d’origine il n’y avait pas de patte de fixation sur le cadre. Y a t’il un adaptateur ? Je cherche à en installer un sur le mien également.

    Merci pour votre réponse

  6. Et ça ne gène aucun d’entre vous de faire trimer des esclaves sur amazon !!!
    On a pas beaucoup de choix, ok … ce serait bien de recenser des produits un peu plus locaux.

  7. Olivier P. (Encore!?)

    Salut les pingouins !

    Déjà je vous admirai beaucoup mais là, en vous sachant sur un vélo, c’est le pompon !
    J’ai hésité des années avant de passer à l’électrique pour mon vélo et j’ai mal choisi, si c’était à refaire je ferai comme vous.

    Du coup je vais peut être faire comme vous quand même, et peut être aussi me fixer une règle de vie pour arrêter de faire des erreurs : ne jamais rien faire dans ma vie avant que vous n’ayez pondu un article sur la question 😉!

    Votre article m’intéresse beaucoup car en ce moment c’est la folie du vélo, dans mon atelier associatif les gens se ruent sur tout ce qui roule.

    Votre solution pourrait faire sauter le pas du vélo à des gens ici.

    Pour l’immatriculation ça c’est passé comment?

Laisser un commentaire

css.php