Quels câbles de communication choisir pour son réseau VDI ?

La jungle des normes et dénominations pour les câbles réseaux / communication

Nous travaillons tous les deux dans l’informatique, et pourtant, quand nous sommes arrivés au moment de choisir nos câbles pour les réseaux de communication (Réseau VDI), on s’est senti totalement perdu. Alors on imagine que pour les personnes pas forcément hyper à l’aise avec la technologie, ça doit être vraiment compliqué. On va essayer de rendre tout ça un peu moins nébuleux.

Rouleau câble réseau pour réseau VDI

Un réseau VDI, c’est quoi ?

Un réseau VDI ça veut dire « Voix, données et Image », c’est-à-dire que c’est un réseau de communication qui permet de gérer le téléphone (Voix), la connexion internet (Données) et la télévision (Image). Quand on parle de réseau VDI, on parle de l’installation qui gère ces trois éléments.

Les différents classements et dénominations

En fait, le monde des câbles réseau est très compliqué, car il existe de nombreux systèmes de classement. Il y en a plusieurs qui reviennent souvent, et un même câble avec des caractéristiques identiques peut se retrouver à différents endroits dans les classements. :

  • Les grades : Plutôt utilisé dans les normes électriques / installations du réseau VDI d’une maison (Norme UTE)
  • La protection du câble (UTP/STP, FSTP…) (norme ISO/IEC 11801)
  • Les catégories : Catégorie 5, 6, 6a… (NF/EN 50173-1)
  • Les débits : 100Mbit/s, 1Gbit/s, 10Gbit/s
  • Les fréquences : 250Mhz, 900Mhz, 2200Mhz

Rien que là, on peut dire que ça commence à faire beaucoup de classement et c’est donc logique qu’on ait du mal à s’y retrouver. Mais pour en rajouter une couche, certaines dénominations française et américaine sont presque identiques, sauf sur certains points, et les appellations commerciales sont parfois trompeuses…

Les débits de câble réseau

Le débit, c’est la quantité de données qui peuvent circuler dans le câble pendant une durée donnée. Dans le monde de l’informatique, on exprime généralement ça en bits/s (Bits par secondes, un bit étant la plus petite unité informatique possible : 0 ou 1). Mais comme on peut faire circuler beaucoup, beaucoup, beaucoup de bits on utilise des ordres de grandeur : Kilo, Méga, Giga, etc.

Encore une fois, histoire d’ajouter un peu de complexité à toute cette histoire, il ne faut pas confondre Bits (un 0 ou 1) et Byte (un ensemble de 8 bits). 1 Byte = 8 Bits. En Français on parle de bit pour bit et d’octet pour Bytes. 1 Octet = 8 bits.

Choix des câbles réseau pour avoir un débit rapide

Pourquoi on vous parle de tout ça ? Et bien parce que quand on parle de débit, on utilise généralement des bits, mais quand on parle de la taille d’un fichier, on utilise plutôt des octets. C’est très déroutant et ça porte à confusion quand on veut estimer et se rendre compte des différents débits possibles.

Voici quelques exemples de taille classiques pour des fichiers :

  • Une photo : 3Mo (Méga Octets)
  • Un fichier mp3 d’une chanson : 5Mo
  • Un film en base qualité : 700Mo
  • Un film en haute qualité : 5Go

Si vous avez un débit de 100Mbits/s, cela correspond à 12,5 Mo/s environ. Vous pourrez donc transférer un peu plus d’une chanson par seconde.

Un détail important à retenir, c’est que votre installation domestique sera toujours limitée par les débits que vous propose votre opérateur. Si votre box internet à un débit maximal de 8Mbits/s, vous pourrez bien mettre du câble 10Gbits/s, vous n’irez pas plus vite sur internet qu’avec un câble 100Mbits/s

Par contre, de nos jours nous avons rarement juste un seul PC connecté à une box internet, nous avons de plus en plus d’appareils connectés dont les informations ne transitent que par le réseau local (c’est à dire à l’intérieur de votre maison). C’est par exemple le cas des caméras de surveillances, des NAS (disque dur réseau)…

Impact des câbles réseaux sur la vitesse du réseau local et du réseau internet
Le choix de vos câbles réseau, et d’un débit important est surtout utile pour la partie réseau local (échange de fichier entre vos PC, accès camera surveillance…), car lorsque vous sortez du réseau local (Accès Youtube, Netflix…) vous serez toujours limité par votre débit internet.

Mais il y a encore quelques autres informations à prendre en compte. Le débit ne dépend pas que du câble, il dépend aussi des différents appareils placés entre le point de départ de l’information et le point d’arriver : carte réseau du serveur de fichier, switch (sorte de multiprise pour les câbles réseaux), cartes réseaux du PC, connecteur des prises…

Le débit va aussi être largement impacté par la distance. Si vous pouvez avoir un débit de 1Gbits/s sur quelques mètres, avec le même câble, mais plus long, vous n’arriverez pas a atteindre les mêmes débits.

La protection du câble

Les données qui transitent dans un câble le font sous forme d’électricité, et sont sensibles aux perturbations électromagnétiques. D’une part les perturbations extérieures : Fils électriques qui passent à proximité, appareils électriques de la maison, etc. Mais aussi les propres perturbations (interne) des autres fils présents dans le même câble.

Ces perturbations créer des erreurs, qui vont, entre autre limité la vitesse maximum de transmissions des données. Le but est donc d’arriver à réduire au maximum ces interférences.

Pour ça, il existe plusieurs techniques qui peuvent être combinés (On vous a mis la dénomination officielle entre parenthèses) :

  • Paires de fils torsadés (TP = Twisted Pair): Les deux fils d’une paire vont être enroulés l’un avec l’autre, cela va créer une sorte d’équilibre entre les deux fils et certaines perturbations internes vont être largement diminuées
  • Blindage par feuillard (F = Foil Shielding) : C’est une sorte de feuille d’aluminium enroulé autour des fils
  • Blindage par tresse (S = Braided Shielding) : C’est une tresse qui entour les fils
  • Aucun blindage (U = Unshielded) : Dans ce cas aucune protection autour des fils n’est ajoutée.

Avant de pouvoir comprendre la dénomination officielle, il reste encore une petite chose à comprendre. Un câble réseau est composé de 8 fils. Les fils sont torsadés ensemble deux par deux, on a donc 4 pairs de fils de câbles.

Lorsque le fabricant ajoute des protections de blindage (tresse ou feuillard) il peut le faire soit autour du câble entier, soit autour de chaque paire.

Explication blindage des câbles réseau
Vu en coupe d’un câble réseau

On va enfin pouvoir déchiffrer la dénomination officielle. Celle-ci est composée de deux parties, délimitée par un slash (/) à gauche du slash, c’est les informations sur le blindage du câble et à droite, les infos sur le blindage de chaque paire. Voici le tableau récapitulatif :

Nom courantNom officielBlindage du câbleBlindage de chaque paire
UTPU/UTPaucun (U)aucun (U)
STPU/FTPaucun (U)Feuillard (F)
FTP, STPF/UTPfeuillard (F)aucun (U)
STPS/UTPtresse (S)aucun (U)
SFTP, S-FTP, STPSF/UTPtresse (S) + feuillard (F)Aucun (U)
FFTP, STP F/FTP Feuillard (F)Feuillard (F)
SSTP, SFTP, STPS/FTPTresse (S)Feuillard (F)
SSTP, SFTP, STP SF/FTP Tresse (S) + Feuillard (F)Feuillard (F)

Comme vous pouvez le voir, quand on a compris le système de dénomination officielle, c’est relativement simple. Par contre, pour les dénominations courantes, utilisées par les commerciaux, bonne chance pour comprendre… Il faut donc essayer de toujours se baser sur la dénomination officielle (avec le slash) pour comparer les câbles entre eux, ou alors regarder directement la composition du câble.

Quel blindage choisir pour les câbles réseau
On voit ici que chaque pair est protéger, et qu’il y a en plus, un écran de protection général

Les catégories de câbles

Le classement par catégorie est plutôt utilisé pour les réseaux informatiques. Pour être considéré comme appartenant à une catégorie un câble doit avoir un certain nombre de caractéristiques physiques (résistances, impédance, températures limites de fonctionnements, tension maximum…) mais la caractéristique la plus intéressante c’est la fréquence.

La fréquence est directement liée à la vitesse de transmissions des données, donc plus la fréquence est élevée, plus l’information pourra circuler rapidement dans les câbles réseau. Mais le débit maximum dépend aussi grandement de la distance (comme on l’a expliqué plus haut)

Généralement, on abrège catégorie par « cat »

CatégorieFréquenceNotes
Cat 5100Mhz100Mbits/s avec un câble de 100m maximum
Cat 5e100Mhz1Gbits/s avec un câble de 100m maximum
Cat 6250Mhz10Gbits/s avec un câble de 55m maximum
Cat 6a500Mhz10Gbits/s avec un câble de 100m maximum
Cat 7600Mhz40Gbits/s avec un câble de 50m maximum

Les particularités d’un réseau VDI ?

Jusqu’à maintenant, les classifications étaient surtout portées sur le débit de donnée informatique. Mais dans une installation VDI (Voix, Données, Images) il n’y a pas que les données. Pour la voix, c’est à dire le téléphone, peu importe le câble, ça passera, les débits sont vraiment très faibles (de l’ordre de quelques centaines de Kbits/s).

Là où ça se complique, c’est pour la partie image, c’est à dire pour la télévision. Suivant la technologie, les besoins ne sont pas les mêmes.

Le fonctionnement des signaux télévisuels est un peu différent de ceux informatiques. En informatique, vous demandez une information (par exemple un film) à un serveur précis (Par exemple le site Netflix) et celui-ci va vous envoyer exactement ce que vous demandez et uniquement à vous. Pour la télévision, c’est l’inverse, toutes les données sont en permanences transmises et la télé (en changeant de chaîne) va choisir uniquement la partie des informations qui l’intéresse. C’est le même principe que pour la radio, quand vous changer de fréquence, vous changer les paramètres du filtre pour ne recevoir qu’une plage de donnée précise qui correspond à une station de radio.

Fonctionnement câble réseau avec TNT et satellite pour la télévision

Pour la TNT, les images sont diffusées à des fréquences comprises entre 470 à 606 MHz. Si on regarde le tableau au paragraphe des catégories de câbles, on voit qu’un câble de catégorie 7 permet la diffusion d’images reçues par la TNT, mais un câble de catégorie 6a (500Mhz) ne pourrait recevoir qu’une petite partie des chaines).

Pour la réception de la télévision par satellites, c’est le même principe, mais cette fois, les fréquences sont situées autour de 2200Mhz, et là, on ne trouve pas de catégorie de câble (dans la classification par catégorie) qui supporte ces fréquences-là.

La solution serait donc d’utiliser un câble différent pour cette application, généralement un câble coaxial. Malheureusement dans ce cas, on perd l’intérêt d’avoir un seul câble et une seule prise pour toute les applications (informatique, téléphone et télévision), mais c’est une solution possible et acceptée dans les normes.

Mais il existe aussi une autre solution, c’est l’utilisation d’un câble spécialement conçu pour les réseaux VDI. Ce câble s’appelle « Grade 3 TV » ou « Grade 3 SAT » (Sat, comme satellite). Ces câbles sont composés de 3 paires « classiques » et d’une paire spéciale satellite, qui supporte des fréquences de 2200Mhz.

Les grades, pour le réseau VDI

Comme on vient de le voir, le « Grade 3 TV » Permet de faire circuler sur un même câble soit des données internet, soit des données téléphoniques soit la télévision que ça soit par TNT ou Satellite. Mais la classification ne commence pas à 3. Voici la liste complète des dénominations, issue directement de la norme UTE C90-483

Tableau récapitulatif des grades réseau pour l'installation domestique

Il faut aussi savoir qu’actuellement la différence de prix entre des câbles Grade 2 TV et Grade 3 TV, n’est pas très importante. Il peut donc être judicieux, même si vous n’en avez pas actuellement l’utilité d’un débit de 10Gbit/s de faire ce choix pour les évolutions futures.

Conclusion sur le « foutoir » des normes pour le réseau VDI

Ce n’est pas simple de s’y retrouver, surtout quand on n’est pas très à l’aise avec l’informatique à la base. On espère que ce petit tour des normes vous aurez éclairé et permis de comprendre un peu mieux les différentes classifications et leur raison d’exister.

De nôtre côté, le choix d’un câble Grade 3 TV avec la possibilité d’avoir du 10Gbits/s (sous réserve d’avoir les équipements réseau compatibles) nous à semblé le plus pérenne, et c’est ce que nous avons retenu pour notre maison. Les câbles vont rester des dizaines d’années dans les murs, et les besoins en débits ne vont faire que d’augmenter, alors autant partir sur une solution qui permettent le plus d’évolutions possibles.

Il ne faut pas oublier de penser à choisir un coffret de communication compatible Grade 3 TV et d’utiliser des connecteurs RJ45 pour les prises certifiées catégorie 6a

← Article précédent

Article suivant →

5 Commentaires

  1. Sylvain

    Bonjour,

    Super article bien argumenté comme d’habitude, j’ai fait des recherches il y as quelques années pour mon installation VDI et j’était tombé sur un débat concernant le Grade3TV que vous avez choisi sur le site suivant :
    https://reseau-vdi.fr/cable-ethernet-grade-3-ou-categorie-6/

    Globalement, certains indiquent le fait que le câble Grade 3 peut poser des problèmes dans un réseaux ethernet car la paire hautes fréquence déséquilibre l’ensemble vu qu’elle n’a pas la même impédance que les autres paires.
    De plus un câble multi-paire à un taux d’affaiblissement plus important qu’un coaxial donc suivant la distance ça peut jouer surtout si le signal capté n’est pas très bon.

    • Les Pingouins

      Salut Sylvain,

      On avait effectivement vu ce débat lors de nos recherches ^^
      Le gros avantage du grate3TV c’est qu’on est pas obligé de mettre des prises TV dans la maison pour le consuel et ça nous arrange bien du coup 🙂
      Mais si on voit que les débits sont pas terribles, on pourra toujours changer les câbles de nos PC pour du cat6.

  2. Bonjour,

    Très bon article, clair et détaillé. Juste une petite erreur sur les débits : 100 Mbits/s = 12,5 Mo/s .

    Sinon continuez comme ça !

  3. Bonjour,

    Très bon article, très complet, bravo 🙂

Laisser un commentaire

css.php