Aujourd’hui on voudrait faire une déclaration d’amour à notre échafaudage, sans qui rien n’aurait été possible ^^

L’indispensable échafaudage

« Rien n’aurait été possible », j’exagère peut-être un peu, mais concrètement, sans échafaudage nous n’aurions pas pu terminer la maison.

Quand on a dessiné les plans de la MOB sur papier puis en 3D,  on ne se rendait pas spécialement compte des hauteurs réelles que ça représentait (et vu qu’on a peur du vide tous les deux, peut être qu’on ne voulait pas y penser non plus ^^).

Mais une fois les murs du deuxième étage mis en place, là on s’est dit « ah d’accord, 6m par rapport au sol, ça fait quand même un peu haut! ».

Du coup, on s’est rapidement rendu compte qu’un échafaudage serait indispensable pour effectuer tous les travaux extérieurs sur les murs. L’échelle c’est sympa, mais c’est vraiment difficile à manipuler et pour mettre de l’isolant entre les montants par exemple, c’est impossible si on ne peux pas appuyer convenablement des deux côtés de l’isolant pour le rentrer un peu en force.

Les solutions pour travailler en hauteur

L’échafaudage n’est pas la seule solution pour travailler en hauteur, en voici quelques unes :

Les échafaudages à roulettes

Les échafaudages à roulettes comme le nôtre ont l’avantage de se déplacer facilement le long du mur.

Il suffit de construire un chemin de roulement (voir la photo ci-dessous), de bien le mettre de niveau en le calant en fonction des trous dans le terrain, et le tour est joué. On peut ainsi aller d’un bout à l’autre de la façade facilement, sans se ruiner le dos en portant l’échafaudage.

On peut ajouter des rehausses qui permettent d’aller travailler jusqu’à 6m de haut. Pour un chantier comme le notre, c’était parfait.

Son prix accessible, environ 1000€, permet de le conserver en fin de chantier. On peut démonter et le ranger jusqu’à sa prochaine utilisation pour passer l’huile sur le bardage tous les 5 ans par exemple 🙂

L’inconvénient, parce qu’on l’aime mais il existe quand même un inconvénient, c’est qu’il ne fait qu’1,50m de large. Ce qui veut dire qu’on doit descendre de l’échafaudage, le déplacer et remonter sans arrêt quand on fait des travaux sur toute une façade.

Les échafaudages fixes

Pour palier à cet inconvénient, il existe des échafaudages fixes.

L’échafaudage fixe d’un de nos abonnés qui fait toute sa façade ! (merci pour la photo 😉 )

Plus long à installer, ils font la largeur de toute la façade ce qui permet de se balader par pallier plus facilement de gauche à droite sans avoir à descendre de l’échafaudage.

Le gain de temps est énorme sur des tâches comme la pose du bardage ou du pare-pluie qui nécessite des mouvements de gauche à droite toutes les 10 minutes.

Par contre, ce type d’échafaudage vaut cher à l’achat en neuf ( environ 4 000€ en fonction de la largeur et hauteur de travail) et est assez encombrant une fois démonté.

On peut l’acheter d’occasion et le revendre en fin de chantier pour économiser.

Les nacelles

travaux en hauteur avec une nacelle

Si on a du budget, on peut se faciliter encore plus la vie pour les travaux en hauteur en passant par la location d’une nacelle toucan.

Le gros avantage c’est qu’on peut se déplacer très facilement avec, même sur un terrain accidenté grâce aux roues motorisées. En plus, le must du must c’est qu’on peut monter la nacelle pile à l’endroit où on a besoin de bosser super facilement. Plus de problème avec les barres de l’échafaudage qui tombent pile poil là où on veut mettre un clou ou une vis…

Par contre c’est un tout autre budget… sur un chantier comme le notre, il aurait fallu qu’on loue une nacelle pour plus de 6 mois, ça nous aurait coûté horriblement cher (remarquez, avec le temps qu’elle nous aurait fait gagner, on aurait peut être pas eu besoin d’elle aussi longtemps ^^).

Ne négligez pas le travail en hauteur

Tout ça pour vous dire qu’au début on n’avait pas du tout pensé à acheter un échafaudage, mais il a fallu se rendre à l’évidence : il était indispensable d’avoir un moyen de travailler en hauteur de façon sécurisée.

Quand vous prévoyez votre chantier d’autoconstruction, pensez bien à la hauteur du bâtiment pour trouver la solution adaptée pour pouvoir bosser sur les façades sans perdre trop de temps. De toute façon les travaux en hauteur sont toujours plus long, il faut descendre et monter souvent et on est moins à l’aise qu’au sol (surtout si comme nous vous avez le vertige).

Difficile de penser à tout pour notre premier chantier, et parfois on oublie des choses aussi évidentes qu’un échafaudage ^^ C’est aussi pour ça qu’on vous partage notre expérience, on espère que nos articles vous aideront à en oublier le moins possible pour vos projets !