Dalle bois, carrelage et humidité : les erreurs à éviter

Il y a quelque temps, Nicolas, un Pingouin qui nous suit, nous a envoyé un mail dans lequel il nous expliquait les problèmes d’humidité qu’il avait subi sur une dalle bois mal carrelée. On trouve intéressant de montrer aussi ce qu’il ne faut pas faire pour éviter à d’autre de répéter des erreurs qui peuvent déboucher sur un carnage :/

Une dalle bois ruinée par l’humidité due à la mauvaise pose du carrelage

champignon sur dalle bois humide

Comme un bon exemple vaut mieux que des longs discours, voici le témoignage de Nicolas :

Pour vous refaire un petit résumé de la situation, il y a 4 ans début de la construction de la MOB de ma sœur, au mois de Juillet 2017 en ouvrant la porte du chauffe-eau pour le mettre en eau à l’approche de l’emménagement prévu pour Août, elle a découvert un champignon qui remontait du vide sanitaire par le trou de l’arrivée d’eau. Tout de suite un diagnostiqueur est venu faire un prélèvement pour savoir de quel champignon il s’agissait. Le tout petit soulagement de cette histoire c’est que le champignon n’est pas la Mérule, la hantise de tous ceux qui construisent en ossature bois, mais celui que l’on appelle le champignon des caves (je ne connais pas le nom exacte). Après avoir fait appel aux assurances, aucune ne prend en charge les champignons (regardez aussi votre contrat et regardez bien les petites lignes vous devez avoir les mêmes malheureusement …). Donc après avoir fait une demande auprès de la mairie de sa commune pour brûler nous avons attaqué à tout démonter. 

Pourquoi la dalle bois a-t-elle été attaquée par un champignon ?

Deux facteurs entre en jeu dans le problème de Nicolas, et mis ensemble, la dalle bois finie par pourrir.

1- Mauvaise mise en oeuvre du carrelage sur la dalle bois

Dans cette histoire, la cause principale de l’apparition du champignon sur la dalle bois, c’est la mauvaise pose du carrelage.

carrelage mal posé sur dalle bois

En effet, le carreleur a posé le carrelage directement sur l’OSB de la dalle, sans aucune sous couche de désolidarisation et d’étanchéité. L’humidité de la dalle  a donc traversé les couches d’OSB, s’est retrouvé prise au piège par le pare-vapeur et a stagné.

L’humidité permanente a favorisé l’apparition du champignon.

2- Vide sanitaire inondé sous la dalle bois

Un facteur aggravant n’a pas arrangé l’affaire, puisque la maison à subit une grosse inondation en Juin 2016 et le vide sanitaire sous la dalle bois a été complètement inondé, ce qui a apporté énormément d’humidité.

Dans de telles conditions, le champignon était malheureusement tout à son aise pour se développer.

dalle bois, carrelage et humidité

Eviter l’apparition de champignon sur une dalle bois

Pour éviter d’avoir la même problématique que Nicolas, il est très important de respecter les préconisations de mise en oeuvre du carrelage.

Installer une natte de désolidarisation et d’étanchéité

Sur une dalle bois, il est indispensable d’installer une natte de désolidarisation. Elle permet de protéger la dalle bois de l’humidité en la rendant étanche sous le carrelage.

Le deuxième point très important, c’est que cette natte permet d’absorber les déformations dues aux mouvements du bois dans la durée. Grâce à ça, le carrelage reste intact et aucune fissure n’apparaît à cause du mouvement de la dalle bois, et il n’y a donc pas d’infiltration d’eau possible.

natte de desolidarisation et etancheité

Il y a une très bonne vidéo de LJVS sur la désolidarisation et l’étanchéité pour une salle de bain, où il montre l’installation de la natte.

Si le carrelage est installé dans les règles de l’art, les risques d’apparitions d’un champignon sur la dalle bois seront réduites, mais d’autres facteurs peuvent en favoriser l’apparition. Alors comment s’en débarrasser ?

Quelles solutions pour sauver une dalle bois attaquée par un champignon ?

Dans le cas de Nicolas, leur solution a été de démonter complètement la dalle bois : retrait du carrelage, de l’OSB, de l’isolant…

Le problème c’est que les cloisons et les murs reposent sur la dalle, il faut donc étayer les cloisons au fur et à mesure pour retirer les parties de la dalle qui se trouvent sous les cloisons et les murs.

Une fois que la dalle est déblayée, ils voulaient brûler les solives pour éliminer les spores et le traiter (pour info, cette technique est parfois utilisée sur le bardage pour le protéger). Ensuite l’idée de départ était de doubler les solives en ajoutant des solives saines entre chaque solive existante.

Mais étant donné leur mésaventure, ils ont finalement décidé d’enlever toutes les solives en étayant au fur et à mesure, et  de mettre des poutrelles béton et des hourdis polystyrènes. Enfin ils couleront une chape béton sur le tout.

La solution n’est donc pas des plus simples à mettre en oeuvre et on leur envoie force et courage !


 

En espérant que le témoignage de Nicolas vous servira pour ne pas reproduire les erreurs qui ont conduit à cette catastrophe.

Ses photos nous on fait froid dans le dos et autant que cette mauvaise aventure soit utile pour sauver des dalles bois !

Si vous souhaitez aider Nicolas et sa sœur pour leurs travaux, une cagnotte est ouverte ici.

 

← Article précédent

Article suivant →

10 Commentaires

  1. Bonjour,
    j’ai vu le problème similaire dans une sdb : carrelage directement sur de l’osb.
    Avec le temps et le poids, l’osb bouge, et l’eau en sortie de douche fini par s’infiltrer.

    Pas de traces de champignons, juste les poutres qui avaient perdu leurs structures.
    Dans le doute, l’ensemble à été traités (et avec du traitement lourd, donc masque obligatoire).
    Les poutres en place ont été laissés, mais ont été doublés.
    Et on a remis de l’osb, sauf qu’on a choisi un film en pvc plutôt que du carrelage.

    • pingouin

      Bonjour,

      Merci pour ton retour, c’est vrai que le film PCV semble quand même beaucoup plus rassurant !

  2. Bonjour,
    Merci pour cet article de mise garde, c’est bien utile de voir les désordres, et surtout les solutions pour ne pas reproduire les pratiques les ayant provoquées.

    Sur la survenue du problème, la cause exposée est le défaut dans la pose du carrelage. Mon avis est qu’il n’y a pas que ça, d’autres défauts semblent apparaître.
    Bien sûr, rien ne vaut une expertise faite sur place, et je n’y suis pas allé. Mais par contre, j’ai bien étudié en amont la réalisation de dalles bois, et j’en ai tiré mes conclusions, que je vais mettre en œuvre dans la maison que je vais construire.

    Je ne crois pas que ce soit une bonne idée de faire du carrelage de manière classique sur un OSB. Le carrelage est possible sur une dalle bois, mais avec des techniques et des produits spécifiques, notamment sur chape sèche Fermacell (ou autre voir http://boisphile.over-blog.com/article-2050683.html ).

    À mon sens le gros problème est que la sous-face de la dalle bois n’est pas ventilée. En plus il y a eu l’inondation, mais si c’est temporaire, tout peut re-sécher. Une dalle bois doit être très largement ventilée en sous-face, idéalement carrément ouverte aux quatre vents ; en pratique comme il faut quand même fermer, je pense que le minimum serait de 2 m² par coté de maison, ainsi, il n’y a jamais de stagnation d’humidité. De plus, une hauteur minimale en dessous permet l’accès pour contrôle et intervention par en dessous. Tout ceci associé à un isolant perspirant, plus un revêtement également perspirant (bois, bambou, tomettes…), et la pérennité de la dalle bois est assurée. Dans tous les autres cas… il y a un risque.

    Une autre constructeur blogueur a eu des soucis avec son OSB sous carrelage :
    http://paillote-manchote.over-blog.com/2016/07/plancher-osb-a-refaire-sans-deposer-le-carrelage.html

    Merci pour le retour, bon courage à tous ceux qui construisent,
    Manu

    • pingouin

      Merci beaucoup à toi pour ton retour et le lien très intéressants du blog de boisophile.

      Nous allons peut être mettre du carrelage dans notre salle de bain alors nous lisons avec beaucoup d’attentions tous les conseils 🙂

  3. appareil de mesure d'humidité

    Bonjour,

    Le traitement du bois est bel et bien essentiel pour éliminer toutes risques d’humidité. Néanmoins, que le bois soit sec lors de l’installation, les champignons peuvent toujours apparaitre étant donné qu’ils peuvent amener par eux-mêmes l’humidité nécessaire à leur croissance donc il faut toujours prendre des précautions, voire utiliser un détecteur d’humidité et faire appel à un expert si on est sûr de rien.

  4. frederic

    Bonjour. Désolé si ma question est un peut hors sujet mais je ne sais pas où la poser. Quelqu’un aurait il des informations sur la durée de vie d’une dalle bois en situation idéale et est il nécessaire d’entretenir la sous face de la dalle avec une lasure ou un produit quelconque ? Merci d’avance.

    • Les Pingouins

      Salut Frederic,

      Pour la durée de vie de la dalle bois, on ne pourra pas te répondre précisément, mais le bois bien entretenu peu durée des 100aines d’années. En tout cas une dalle bois est prévue pour la durée de vie de la maison 😉

      Concernant l’entretient de la dalle bois, rien de particulier si tu choisis des bois traité classe 3 ou autoclave. Il est très important que la dalle bois respire bien et qu’il y ait une bonne aération en dessous 😉

  5. David19

    Dans le cas de plancher bois comme le dit Manu, il faut bien ventiler. Ce qu’on fait les pingouins et je pense la bonne solution:
    1/ le terrain naturel n’a pas été décaissé, donc les eaux de pluies ou en sols continuent leur petite vie et circulent comme avant,
    Un vide sanitaire décaisser en dessous du niveau de sol comme fait classiquement peut parfois si le sol est peu perméable être rempli d’eau meme si les murs du VS sont bien traités.
    2/ la structure de leur plancher est sur pilotis donc toutes la sous face est bien ventilée
    3/ le plancher est au dessus du niveau du terrain naturel avec une bonne marge de hauteur et donc visitable facilement.

    Dans ma région (45) dans le cadre de mon travail je ne proposerai pas un plancher bas en bois, je resterai par sécurité sur du tradi (par ex plancher poutrelles et hourdis + dalle béton)

    Pour le revêtement de sol carrelé sur de l’osb (ou du bois tout cour) il faut impérativement une natte comme le montre Laurent Jacquet, voir le site ci-joint
    https://www.schluter-systems.fr/douche-italienne-sur-plancher-bois.aspx
    ou https://www.schluter-systems.fr/poser-un-carrelage-sur-supports-bois.aspx
    Après vu votre surface à traiter, un tel natte coutant très cher et n’étant pas vendu au m2 mais au rouleau (à moins que Lolo ne vous face passer une chute) il faut aussi regarder ver un sol PVC poser si possible d’une pièce avec les relevés en plinthe qui vont biens (voir sur les sites de gerflor, Tarket ou Forbo ), mais pareil je n’ai aucune idée des quantités mini.
    Set

    • Les Pingouins

      Salut David,

      Super intéressant ton retour sur les dalles bois ! Effectivement on a tout fait pour pouvoir visiter facilement le dessous de la dalle pour contrôler régulièrement 😉

      Pour la salle de bain, on va investir dans des nattes d’étanchéités, même s’il faut qu’on prenne un rouleau, on veut être sûr de notre coup !

    • Bonjour,
      pour les sols PVC, les grands magasins de bricolage en vendent en rouleau (donc au mètre, à la coupe).
      De souvenir, la largeur c’est 2 ou 4 mètres, mais à vérifier sur place.

      En espérant vous avoir aidé.

Laisser un commentaire