Contreventement d’un toit mono-pente

Après avoir pas mal étudié la question de la perspirance des murs,  on trouvait dommage de ne pas avoir cette notion dans la conception de notre toit mono-pente.

Solidité et perspirance : le dilemme

On a longtemps galéré à trouver des modèles de conception de toit mono-pente, car dans nos bouquins et sur pas mal de sites, le plus courant reste le toit classique à deux pentes !

Ce qu’on voulait c’est bien sûr un contreventement qui tienne la route et qui nous assure la solidité de notre toit mono-pente. Mais en même temps on a la notion de perspirance qu’on aimerait intégrer à ce toit.

On a fini par trouver plusieurs solutions envisageables.

Contreventement en panneaux Agepan, DFP ou OSB ?

Contreventement extérieur en OSB

Le plus classique c’est de mettre un OSB extérieur pour assurer le contreventement du toit. Sauf que cette solution ne respecte pas les règles de perspirance 🙁

On cherche donc une autre solution et on tombe sur les panneaux Agepan ou Kronolux DFP (même type de panneau mais d’une marque concurrente) qui sont vendus comme plus perspirant que l’OSB.

Contreventement extérieur en Agepan ou DFP

Autre solution qui offre plus de perspirance, c’est de mettre des panneaux Agepan ou DFP en contreventement extérieur. Là les règles de perspirance sont respectées et tout va bien au niveau du simulateur de vapeur d’eau.

Par contre on galère à trouver de l’Agepan… et le concurrent DFP n’a plus d’avis technique validé du CSTB…. En effet, l’avis technique est annulé depuis le 16/11/2015 🙁

Du coup, on n’est pas trop confiants pour l’utiliser en contreventement sans un avis technique ok. On n’a pas envie de se lancer là dedans sachant que cette technique est moins courante et qu’on veut quand même que notre petite MOB tienne debout toute notre vie !

Conclusion, on abandonne les panneaux DFP pour notre contreventement.

Contreventement intérieur en OSB

On repart sur l’OSB, mais cette fois-ci on fait les simulations en contreventant par l’intérieur. Les résultats de perspirance sont nickel !

Par contre, on a eu du mal à valider le fait que, posé en intérieur, l’OSB a bien des propriétés de contreventement. Après pas mal de discussion sur des forums et des groupes Facebook de construction, on a eu confirmation que ça se faisait de contreventer les toits par l’intérieur. On est donc partis sur cette solution pour notre toit mono-pente pour concilier perspirance et solidité !

Voilà la composition de notre toit au final :

toit mono-pente contreventement intérieur


Si vous avez des infos concernant les contreventements pour les toits mono-pentes, n’hésitez pas à laisser un commentaire. Tant qu’on n’a pas construit le toit on peut encore changer d’avis :p

← Previous post

Next post →

8 Comments

  1. francis

    Bonsoir,

    Sur votre schéma de proposition de couche /structure finale du toit, vous avez oublié, je pense, la contre latte située juste après le bac acier.

    Bien à vous,
    Francis
    Un Belge

    • pingouin

      Bonjour,

      C’est tout à fait exacte, vous avez l’œil ! Après re-vérification, cela ne modifie pratiquement pas ma capacité de perspirance de notre toit, nous nous l’avions effectivement oublié lors de la simulation. Bravo pour l’avoir remarqué et merci 🙂

  2. Bonjour,

    Quel est l’avantage d’un conteventement vs un chainage (similaire aux entretoises que vous avez prévu sur les côtés) ?

    Merci et bravo pour votre projet!

    • pingouin

      Bonjour,

      Alors la réponse est à prendre avec des pincettes parce qu’on est pas du tout des experts, mais en gros, si on a bien tout compris, le contreventement du toit va permettre d’avoir une structure indéformable et va servir à transmettre les efforts des murs entre eux. En gros quand le vent souffle au nord, la pression est redistribuée sur les murs ouest et est, notamment grâce au toit qui est rigide. Si le toit n’est pas assez rigide, il va se déformer comme le mur nord sans transmettre les efforts.

      Je ne pense pas que le système d’entretoise ou de chaînage puisse permettre d’avoir cette rigidité, il me semble qu’il faut un système type croix de Saint-André pour que ça soit rigide. Mais on n’a pas réussi à trouver d’informations précises sur les méthodes de calculs, on trouve plus d’info avec l’OSB (c’est aussi une des raisons qui nous a fait choisir cette solution)

      Dans les avantages, si le contreventement est posé côté extérieur, ça fait un appui pour travailler sur le toit.

  3. bouly

    cette référence-là ne vous convenait pas ?
    Panneau Pare pluie et contreventement RWH https://www.materiaux-naturels.fr/produit/1472-panneau-pare-pluie-et-contreventement-rwh
    c’est ce qu’ils proposent en « remplacement » sur le site… bien sûr c’est une simple question pour notre future construction à nous 😉

    • Les Pingouins

      Salut Claire,
      ce produit ressemble pas mal au pare-pluie rigide Isonat duoprotect qu’on a mis, mais niveau contreventement, on a moins confiance qu’avec un OSB ^^’

  4. Bonjour
    Quelles sont les ressources qui vous ont permis de valider un osb intérieur pour la toiture pour la reprise des efforts sur les murs?
    Car je n’arrive pas à trouver l’information validée et non pas des approximations.
    Mer

    • Les Pingouins

      Salut Jérôme,
      Comme expliqué dans l’article, nous n’avons malheureusement pas trouvé de documents précis pour valider l’OSB intérieur en contreventement. On s’est basé sur les retours d’expérience de personne l’ayant fait sur leur chantier.

      Bonne continuation pour ton chantier 😉

Laisser un commentaire

css.php