Comprendre la téléinformation, le téléreport et l’asservissement

Il est possible de brancher trois systèmes différents sur les compteurs électriques. Mais les explications ne sont pas toujours claires et on peut vite se mélanger les pinceaux entre les différents systèmes. C’est ce qui nous est arrivé, et on remercie grandement nos abonnées Instagram de nous avoir aider à comprendre tout ça.

Dans cet article on va vous expliquer simplement a quoi sert chacun des systèmes.

Téléreport

Pour que le fournisseur d’électricité puisse connaitre la consommation électrique d’un foyer, un agent doit effectuer régulièrement un relevé. Sur les compteurs les plus anciens, il faut que l’agent lise les chiffres indiqués sur le cadran.

L’inconvénient de cette méthode, c’est que l’agent peut faire des erreurs en recopiant un chiffre et qu’il faut généralement rentrer dans l’habitation et donc que les habitants soient présents.

Pour simplifier les relevés et s’affranchir de la présence obligatoire des locataires ou propriétaires, une nouvelle génération de compteur a été mise en place et qui permet de relevé les données de consommation à distance, grâce à un appareil sans fils. Avec ça, les agents vont plus vite et il n’y a plus de risques de se tromper en recopiant les chiffres.

Le problème, c’est que ce système sans fil est à courte portée. Si le compteur est à l’intérieur de la maison et bien l’agent ne peut pas relever le compteur. C’est là que le système de téléreport intérvient.

Ce système permet de relier le compteur situé à l’intérieur de l’habitation, à un petit boitier placé en limite de propriété équipé du dispositif de relevé sans fil pour les agents. La connexion entre les deux se fait grâce à un câble spécifique de téléport.

Généralement ce petit boitier ressemble à ça :

Boitier de téléreport, placé en bordure de propriété

Si on veut schématiser le fonctionnement du système, ça ressemble à ça :

Il faut savoir qu’un nouveau système est en train d’être mis en place par ENEDIS avec les nouveaux compteurs Linky. L’information pourra directement remonter via le réseau électrique sans que des agents n’aient besoin de se déplacer. Petit à petit le système de téléreport devrait donc disparaître pour l’électricité, mais il peut aussi être utilisé pour l’eau et le gaz notamment.

Asservissement

Le système d’asservissement est utile lorsque vous avez un abonnement avec des heures pleines et des heures creuses. On l’appelle aussi souvent « contacteur jour / nuit » mais suivant les abonnements on peut avoir des heures creuses dans la journée, donc c’est un peu trompeur comme nom.

Quand les heures creuses démarrent, un contacteur se ferme. Cela permet à l’installation électrique de savoir qu’on vient de passer en heure creuse et de mettre éventuellement en route certains appareils comme le ballon d’eau chaude.

Quand la période des heures creuses se termine, le contacteur s’ouvre à nouveau et l’installation peut alors couper les appareils qui ne fonctionnent que pendant les heures creusent.

Attention, il s’agit seulement d’un schéma de principe, dans la réalité les branchements sont un peu plus complexes.

Le compteur, qui à une sortie d’asservissement, est connecté à un contacteur domestique qui va agir comme un interrupteur et allumer et éteindre les appareils qui sont connectés avec lui, en fonction des heures pleines et des heures creuses.

Téléinformation – TIC

Moins connu, il existe un troisième système, appelé Téléinformation ou TIC pour Télé Information Client. Cette fois-ci il s’agit d’un système pour que les clients puissent récupérer certaines informations de leurs compteurs.

Pour résumer, toutes les informations affichées sur les nouveaux compteurs numériques : Consommation instantanée, consommation totale, pic maximum de consommation, totale heures creuses, totale heures pleines, etc. peuvent être récupérées sous forme numérique.

Tableau des données transmises sur la téléinformation.

Bon, là vous voyez peut-être pas trop l’utilité vu que les infos sont disponibles sur l’affichage du compteur si vous en avez besoin. Mais l’intérêt c’est que vous pouvez utiliser une centrale de gestion « intelligente » qui pourra couper ou démarrer certains appareils suivant plusieurs scénarios.

Par exemple si vous avez une machine à laver qui tourne, le four et les chauffages en même temps et que vous avez un abonnement assez bas, le compteur coupera toute l’installation sans vous prévenir avant.

Grâce à une centrale intelligente qui récupère les informations du compteur en temps réel via un câble de téléinformation, certains appareils vont pouvoir être coupés automatiquement avant que le compteur abonné ne coupe toute l’installation. Cela pourra être par exemple le chauffage qui est secondaire et peut être coupé quelques dizaines de minutes, le temps que la machine à laver ait fini son cycle.

C’est loin d’être indispensable dans une installation, et c’est d’ailleurs assez peu rependu. Le tarif généralement élevé des centrales de téléinformation ne doit pas non plus aider.

Cependant, il faut savoir que le protocole de transfert des informations est ouvert et qu’il est donc possible de le connecter avec des systèmes de domotique open source via des adaptateurs téléinformation ou des arduino grâce à des librairies open source par exemple.

Pour ceux qui aime bidouiller l’électronique, le signal de téléinformation est vraiment intéressant

Téléinformation, Téléreport et Asservissement sur compteur Linky

Sur les nouveaux compteurs Linky, voici à quoi ressemble le câble complet des différents systèmes :

Alors vous avez certainement remarqué deux choses.

Premièrement il reste une borne « A » non utilisée. En fait il s’agit d’une possibilité d’alimenter un module de téléinformation sans fil. Ce n’est pas obligatoire pour le fonctionnement de la téléinformation, c’est simplement une option supplémentaire.

Ensuite, vous vous demandez sûrement pourquoi mettre en place un système de téléreport sur un compteur Linky, alors que ces compteurs sont normalement capables d’envoyer les données de consommations directement en CPL via les câbles électriques ?

Et bien c’est parce que pour que ce système marche il faut certains équipements spécifiques dans les coffrets de transformations ENEDIS. Mais comme c’est relativement récent, toutes les communes ne sont pas encore équipés du système et cela va peut être prendre plusieurs années. Les nouveaux compteurs peuvent donc aussi fonctionner en téléreport si nécessaire, le temps que toute l’infrastructure électrique soit rendue entièrement compatible.

Vous avez aimé notre article ?

Si nos contenus vous ont aidés vous pouvez soutenir notre travail.


Cliquez pour nous soutenir

← Previous post

Next post →

5 Comments

  1. Michaël

    Bonjour,

    Surper intéressant votre article, je ne connaissais pas les centrales de téléinformation.

    Ça ouvre des possibilités lorsqu’on est un peu bricoleur.

    Par contre le linky oui …., j’ai jusqu’à ce jour réussir à ne pas faire remplacer mon ancien compteur malgré les menaces de Enedis.
    D’ailleurs il y a une association ( les pieds à la terre) qui communique bien sur les risques de l’électromagnétisme et d’autres sujets supers intéressants.

  2. Héhé,

    Une autre question du coup, qui peut être un ajout intéressant à votre article : Quel type de câble pour la télé-information et l’asservissement 2×1,5 mm² chacun ?

    • Les Pingouins

      Je crois que le câble de téléinformation est différent du câble d’avertissement. Il faudrait qu’on fasse des recherches pour ne pas te dire de bêtise, on mettra à jour l’article quand on aura l’info 😉

  3. Ok, merci

  4. jocaly

    Bonjour,
    Pour des travaux de voirie, Enedis m’a déplacé mon compteur Linky
    Le prestataire, au lieu de me connecter la téléinfo en I1 I2 me l’a cablée à la place du Téléreport en T1 T2.
    Depuis mon récepteur de téléinformation ne fonctionne plus.
    J’ai lu que 9V était présent en T1 T2 ? Je suppose que mon optocoupleur ( SFH620A) a du grillé qu’ en pensez-vous ?
    Merci

Laisser un commentaire

css.php