Comment chauffer une petite maison ?

Depuis les premières réflexions sur notre projet d’autoconstruction, nous avons changé plusieurs fois d’avis sur le mode de chauffage, et nous ne sommes toujours pas décidés. On vous présente dans cet article les différentes possibilités que nous avons envisagées.

Poêle à bois

Dans un premier temps, notre côté écolo et l’idée de passer les froides journées d’hiver près de l’agréable chaleur d’un feu nous ont naturellement fait penser au poêle à bois comme solution de chauffage dans notre maison en ossature bois.

Chauffage au feu de bois

Et puis un jour, nous sommes allés chez des amis qui vivent en yourte. C’est une yourte de 50m² environ, chauffée avec un poêle à bois central. A notre arrivée, il faisait plutôt froid dans la maison (le poêle n’était pas allumé) puis peu de temps après l’avoir allumé, la température est montée. Elle est tellement montée qu’il faisait trop chaud dans la yourte et cela en devenait très désagréable.

On s’est alors rendu compte que dans un petit espace plutôt bien isolé, comme c’est le cas pour notre maison isolée en laine de bois, le poêle à bois n’est pas forcement la solution idéale car il chauffe trop, et même si il existe des petits modèles de poêles à bois, la gestion de celui-ci pour avoir une température constante et agréable est assez compliqué.

Poêle de masse

Pour réguler la chauffe et éviter le côté désagréable d’un poêle à bois qui chauffe trop vite, il existe les poêles de masse. Il s’agit d’un poêle à bois (ou parfois un poêle à granulés) qui est entouré de matériaux très denses (briques, pierres, béton…). Lorsque le poêle est en fonctionnement, il va d’abord chauffer cette masse de matériaux, puis la restituer petit à petit tout au long de la journée, ce qui permet de réguler plus facilement la température.

Poêle de masse pour chauffer une petite maison
Un exemple de réalisation de poêle de masse par. Il est possible d’avoir beaucoup de style différent en fonction de la finition du poêle de masse. Source : www.debriel.com

L’inconvénient c’est que les poêles de masses sont très lourds (plusieurs centaines de kilogrammes à plusieurs tonnes). C’est plutôt logique, mais cela nécessite d’avoir prévu à l’avance les fondations adaptées pour ce type de poêle, ce qui n’est pas le cas pour nous.

Poêle à granulés

Le poêle à granulés a un avantage très important par rapport au poêle à bois : il peut se réguler tout seul. En fonction du nombre de granulés qui sont insérés automatiquement dans la chambre de combustion, la température de la maison sera plus ou moins importante.

Granulés pour poêle à granulés

C’est un bon compromis pour profiter d’une énergie renouvelable comme le bois avec un confort important au niveau de la régulation de chaleur. Mais c’est un système qui ne nous plait pas forcément, à cause de l’impossibilité de devenir autonome, car c’est pratiquement impossible de faire soi-même des granulés de bois.

Chaudière à gaz / fioul

Il existe également des systèmes de chaudière au gaz ou au fioul. L’avantage avec ces systèmes c’est qu’on peut réguler très facilement la température car la combustion peut être démarrée et arrêtée automatiquement en quelques secondes.

Extraction pétrole pour chauffage au gaz ou fioul

Le problème pour nous, c’est que dans notre optique d’autonomie et d’écologie, nous ne souhaitons pas dépendre d’une énergie non renouvelable comme le gaz ou le fioul pour le chauffage de la maison.

Chaudières hybrides

Il existe également des systèmes hybrides, ce sont des systèmes de chauffages qui reposent sur plusieurs méthodes pour produire de la chaleur et qui fonctionnent soit en parallèle : les différentes sources fonctionnent en même temps, soit en relais : c’est la source la plus adaptée (en fonction de la température int/ext par exemple) qui est utilisée.

Système de chauffage hybride

Il existe par exemple la chaudière à haute performance énergétique Boostheat.20 qui est composée d’une chaudière au gaz et d’une pompe à chaleur. Quand les températures extérieures sont trop froides et réduisent l’efficacité de la pompe à chaleur, c’est la chaudière à condensation qui prend le relais.

Chauffage électrique

Quand on pense écologie, le chauffage électrique est souvent le mauvais élève. En effet, c’est une méthode qui consomme généralement beaucoup d’électricité. En France, la chauffage électrique représente presque 70% de la consommation annuelle d’électricité d’un foyer. Comme une part très faible de cet électricité provient d’énergie propre et renouvelable, l’impact écologique n’est pas négligeable (tout comme le coût).

Mais en prenant un peu de recul et en discutant avec d’autres autoconstructeurs, nous nous sommes rendu compte que dans des maisons très performantes ou passives, les besoins en chauffage sont tellement faibles que la solution du chauffage électrique n’est pas forcement aberrante. Nous avons par exemple rencontré plusieurs autoconstructeurs qui se chauffaient avec seulement… le sèche serviette de la sale de bain !

Pompe à chaleur

Une pompe à chaleur fonctionne à peu près sur le même principe qu’un frigo à compression. En comprimant / décomprimant un gaz on peut transférer de la chaleur entre l’extérieur et l’intérieur. Ces systèmes reposent généralement sur l’électricité pour faire fonctionner le compresseur.

Chauffage par pompe à chaleur d'une petite maison

L’avantage de la pompe à chaleur, c’est qu’elle à un très bon rendement. Par exemple pour 1kWh d’électricité consommé, elle produira 3kWh de chauffage. Cela permet de réduire grandement les besoins en électricité, surtout dans une maison bioclimatique et très bien isolée. Par contre ce rendement varie en fonction de la température extérieure et en cas de grand froid pendant plusieurs jours, le rendement peut être vraiment faible et la pompe peut avoir du mal à chauffer la maison.

Un autre avantage vraiment intéressant avec les pompes à chaleur, c’est qu’elles sont souvent réversibles et peuvent servir de climatisation l’été. Lorsqu’on a des panneaux solaires, cela peut ne rien coûter de mettre la climatisation les jours de fortes chaleurs, puisque c’est à cette période que le soleil est le plus présent et qu’il y a souvent des surplus de production avec son installation solaire.

Poêle bouilleur

Le principe du poêle bouilleur est d’utiliser la chaleur d’un poêle à bois pour chauffer de l’eau chaude. Déjà on va pouvoir, avec le même système chauffer l’intérieur de la maison ET chauffer l’eau chaude sanitaire, ce qui est vraiment intéressant.

Mais ce qui nous intéresse le plus, c’est que le chauffage de l’eau va « absorber » beaucoup de calories et cela va permettre de limiter la montée en température de l’intérieur de la maison et donc d’avoir une température globale plus constante et moins élevée, même dans une petite maison bien isolée.

Panneau solaire thermique

Les panneaux solaires thermiques permettent de faire chauffer un liquide dès qu’il y a quelques rayons de soleil. La plupart du temps, ce liquide est utilisé pour chauffer l’eau chaude sanitaire d’un ballon, puis elle est utilisée pour la douche, la vaisselle, etc.

Chauffage par panneau solaire thermique
Système de chauffage d’eau chaude sanitaire avec ballon d’eau chaude. Source : Wikimedia

Mais il est aussi possible d’utiliser la chaleur ainsi récupérée pour chauffer l’intérieur de la maison (via des radiateurs, un plancher chauffant, etc.). Le problème avec cette méthode, c’est que ça sera juste un appoint efficace à certaines périodes de l’année. En plein hiver, avec plusieurs jours de suite d’un temps gris sans rayon de soleil il ne faudra pas compter dessus. Mais ça peut être un complément intéressant à un chauffage électrique par exemple.

Les systèmes de chauffage DIY ?

En ce moment, une autre solution de chauffage nous intéresse beaucoup. Il s’agit d’installer un poêle bouilleur à bois à l’extérieur de la maison et d’utiliser toute la chaleur du poêle pour chauffer un ballon d’eau de grande quantité (300 à 500 litres). On peut faire une seule flambée et chauffer tout ce volume d’eau en quelques heures. Ensuite, on fait circuler cette eau chaude dans des radiateurs à eau, ou via un échangeur eau/air pour chauffer tout doucement la température de la maison.

Cela permet d’avoir une température constante et facilement ajustable (En jouant sur la régulation de la circulation d’eau chaude) et avec une maison bien isolée, il est possible de chauffer le ballon d’eau seulement tous les 3 ou 4 jours. Dans notre cas, nous réfléchissons à installer ce système dans la serre, cela nous permettra de récupérer les pertes pour chauffer notre serre.

Finalement, il s’agit d’une sorte de poêle de masse dont la chaleur est stockée non pas dans des briques mais dans de l’eau, et qui est déportée afin de gagner d’une part de la place et d’autre part de ne pas avoir de problème avec les fondations.

Nous n’avons pas trouvé de système tout fait vendu par une entreprise commerciale, ça sera donc un chauffage à créer nous même, peut-être à base de Rocket Stove ?

La difficulté de choisir un système

Le plus compliqué pour nous est d’arriver à estimer nos besoins en chauffage lorsque nous vivrons dans notre maison. Nous avons fait plusieurs calculs et estimations théoriques, mais rien ne vaut de passer un hiver complet dans la maison pour bien se rendre compte.

C’est ce que nous comptons faire pendant le premier hiver que nous passerons dans la maison. Nous utiliserons par exemple un petit chauffage électrique et nous enregistrerons les consommations de façon précise tous les jours. De cette façon, nous aurons une vision détaillée de nos besoins en termes de chauffage et nous pourrons plus facilement choisir un système de chauffage adapté à notre petite maison en bois.


Et vous ? Quel système de chauffage utilisez-vous et pourquoi ? Connaissez-vous d’autres systèmes alternatifs qui seraient adaptés à une petite maison ?

← Article précédent

Article suivant →

4 Commentaires

  1. Maximilien

    Hello,

    En lowtech et DIY, il y a les capteurs à air solaires, ça peut-faire gagner 3 à 5 degrés à votre maison gratuitement en hiver 🙂
    plus d’info ici: https://lowtechlab.org/wiki/Chauffage_solaire_version_ardoise

  2. Nous utilisons un poêle à bois de type ‘turbo’. Au début, nous avons dû changer nos pratiques (topdown, etc) héritées de notre précédent insert : ce poêle est destiné à produire des flambées courtes et très puissantes, comme son nom l’indique. Une fois cela intégré, on peut chauffer notre petite maison de manière très économe et ultra efficace. Il faut surtout éviter de mettre trop de bois et faire confiance au poêle 🙂 La surface plate nous permet de poser des tartines ou la cafetière italienne au réveil.
    Si vous avez besoin de masse thermique supplémentaire, vous pouvez tout à fait envisager l’ajout d’un petit mûr de briques à l’arrière ou un mur banché avec les matériaux de votre terrain.

    • Les Pingouins

      Merci pour ton retour Laetitia ! 😀

      Mais elle a l’air trop biiiien votre cabane ! On pourrais peut être vous rencontrer pendant le tour de France des Pingouins ? ça vous dirait ? 🙂

Laisser un commentaire

css.php